0d5436e2080b1fc384bfb1c48106e62eBien-aimés de Dieu, en ce deuxième dimanche de Carême, je suis interpellé par l’appel vibrant de Saint Paul dans cette deuxième lecture nous invitant à tenir bon dans le Seigneur. Tout pleurant qu’il est, Saint Paul adresse la parole forte aux Philippiens. Cette parole les invite à la citoyenneté dans les cieux. Chose étonnante qui pousse, peut-être, à s’interroger sur le devoir de tout citoyen terrestre afin de devenir un citoyen du ciel. Pour Saint Paul, ce devoir est clair : « nous ne devons pas nous conduire en ennemis de la croix du Christ ». Que veut dire se conduire en ennemi du Christ? Le monde dans lequel nous sommes peut nous aider à constater cette triste réalité. La réalité de l’existence du mal. Observons d’abord ce qui se passe autour de nous et constatons : l’injustice dans nos société (tous ceux qui sont condamnés injustement), l’orgueil de certains qui vont jusqu’à opprimer nos frères et sœurs, la division sociale et régionale sous forme d’ethnisme, la gourmandise qui rend nos frères et sœurs affamés, les malades qui sont privés des soins de santé ou qui sont emprisonnés dans les hôpitaux pour manque de frais de remboursement, la mésentente entre membres d’une même communauté, les discordes entre membres d’une même famille etc. Voyant tout cela que faire dans ce temps de Carême pour venir en aide davantage à ces personnes-là? Que faire pour sortir de nos silences devant cette triste réalité? Ne faudrait-il pas d’abord sortir de nos « conforts » communautaires pour embrasser nos frères humains qui crient au secours? Certes, cela n’est pas facile du tout. Il s’impose la nécessite de tenir bon dans le Seigneur. Tenir bon dans le Seigneur n’est pas simplement le fruit de nos efforts personnels. Il faut la présence de la « Force », de « la Force de l’Esprit ». C’est pourquoi Saint Paul nous rappelle que nous avons le Sauveur qui, seul peut transformer nos corps, nos forces et nos médiocrités en l’image de son corps glorieux. Croyons d’abord en la « puissance active », comme Saint Paul le dit, capable de cette transformation.

La messe du mercredi des Cendres aura lieu le mercrediJe suis toujours impressionné par la première lecture de la messe du jeudi après les Cendres. Je la lis en regardant le monde dans la perspective de ces mots : « je te propose aujourd’hui de choisir ou bien la vie et le bonheur ou bien la mort et le malheur … choisis donc la vie pour que vous viviez ! ». C’est à mes yeux, le message que nous avons à transmettre au monde déchiré par la mort, le péché, la guerre, les injustices de toutes sortes. Et n’est-ce pas aussi le message de tout l’Evangile ?

Pray With us

praywithusPray As You Go -Ignatian Spirituality

Become a Jesuit

becomeajesuit2Do You Have a Calling to Serve Christ?
Learn More

Support Our Work

makeadonationMake a difference, Make a DONATION

 

Connect with Us

Call Us: +250 789 969 587
Email: info.sjrwb@gmail.com