Day4 1Les jeunes vacanciers qui se trouvent dans les colonies de vacances au Centre Urumuri témoignent que le Conseil National des Enfants est un canal de communication très important car ils parviennent à donner leurs suggestions sur les sujets qui les préoccupent. Pour eux, c’est aussi une plateforme qui contribue à la protection de leurs droits.

Dans le cadre de rétablir et de promouvoir les droits de l’enfant, un conseil national pour les enfants a été créé en 2004, et plusieurs congrès nationaux ont déjà été organisés.

C’est dans cette optique que le jeunes vacanciers qui participent aux colonies de vacances organisées par le Centre ’’Urumuri’’, ont eu l’occasion de faire un brainstorming composé par 11 groupes avec un nombre de 10 enfants pour chaque groupe ; et faire des recommandations sur les sujets qui seront étudiés par le 13 ème congrès national pour les enfants.

Selon ces enfants, aborder un tel sujet est une opportunité car ils trouvent que c’est une occasion de s’exprimer sur leurs différentes préoccupations.

UDAHEMUKA Prince,un des participants, dit qu'il est fier de l’existence de cet organe. Car selon lui, c’est une plateforme où on peut collaborer avec l’Etat et faire des plaidoiries pour les enfants en difficulté. ‘’Dans notre groupe, nous avons soumis à l’Etat la question des enfants de la rue ; c’est une grande préoccupation ; car il faut que ces enfants rentrent dans leur foyers et retournent sur le banc de l’école. ‘’a-t-il souligné.

NIYOMWUNGERE Clémence étudie à Murambi dans le district de Rulindo. Selon elle, ce conseil est un moyen de revendiquer leurs droits et de dénoncer tout ce qui est considéré comme menace pour eux. ‘’Vous voyez, il ya des fois où on trouve une classe qui contient 80 élèves, c’est gênant ! nous avons donné une suggestion de construire d’autres classes, ce qui pourra faciliter le professeur à connaitre les problèmes de chaque élève. ’’a-t-elle signalé.

Gatete Kevin étudie à Rwamagana. Selon Gatete, le conseil national pour les enfants est aussi un clin d’oeil pour les parents qui ne s’occupent pas de leurs enfants.

Nous sommes représentés

MWIZERWE Oscar étudie à GS Kimironko. Selon lui, l’existence de ce conseil, est un moyen de représenter les enfants dans la prise de décisions sur les sujets qui les concernent. ‘’Nous avons montré nos préoccupations : les professeurs qui traumatisent les élèves, les enfants de la rue et les enfants qui souffrent de malnutrition. ’a-t-il insisté.Children drawing

Signalons que les enfants de 0-14 ans, représentent plus de 42 % de la population Rwandaise et la loi N.54, voté en 2011 a déjà beaucoup favorisé la promotion des droits de l’enfant.

Adronis MBAZUMUTIMA

Pray With us

praywithusPray As You Go -Ignatian Spirituality

Become a Jesuit

becomeajesuit2Do You Have a Calling to Serve Christ?
Learn More

Support Our Work

makeadonationMake a difference, Make a DONATION

 

Connect with Us

Call Us: +250 789 969 587
Email: info.sjrwb@gmail.com