Fr Martin speaking for webCe Vendredi, 19 Mai 2017 au Centre Urumuri s’est tenu une conférence sur la découverte et l’appréciation de la Bible. L’enseignement visait à ouvrir les yeux des auditeurs aux analogies se trouvant entre la culture rwandaise et celle dont est originaire la Bible.

Le Père Martin Mudendeli, SJ a relevé de nombreuses similitudes entre la culture hébraïque et la culture rwandaise allant de la ressemblance des mots ayant le même sens en Hébreux et en Kinyarwanda aux importantes croyances comme les alliances scellées par le sang, en passant par les mêmes structures grammaticales, le parallélisme poétique, le port des noms événementiels et théophores, la conception de la famille et la désignation respectueuse de l’Etre Suprême.

Une idée ressort de cette brève étude comparative des deux cultures : le plus ou moins léger écart à la réalité qui revient dans plusieurs des aspects linguistiques mentionnés. Cela s’observe dans l’usage d’autres noms pour désigner une personne hautement respectée (Dieu ou autre personnalité) sans utiliser son vrai nom. Cela se remarque aussi dans l’emploi d’euphémismes pour ne pas choquer, de paraboles, de fables, de mythes et d’autres langages imagés ou codés soit pour rendre des messages profonds plus simples à saisir et à retenir ou pour les enrichir d’un nouveau sens (exemple : le code des chiffres dans l’Hébreux pour donner un double sens à un récit dans la Bible; le cas de l’usage du nom d’Eliezer combattant aux côtés d’Abram pour faire allusion à l’effectif de son armée).

A propos des contradictions qui peuvent se trouver dans plusieurs récits d’une même histoire, comme il y’en a dans certains extraits des Ecritures, le conférencier a expliqué qu’elles pouvaient venir des différentes traditions prises en considération ou de légères variations dans la traduction des textes originaux de la Bible.

Selon le Père Martin, ces multiples ressemblances offrent une chance au rwandais de comprendre facilement la Bible dans certains de ces différents contextes. Il a toutefois averti son audience que cela ne leur permettait pas de se reposer dans leur quête de la connaissance biblique croyant en savoir assez. « …il n’y a pas de complémentarité et d’enrichissement sans différence, et vive la petite différence. Je vous remercie! » a-t-il ainsi conclu.

PublicQuestions Session2Questions Session1

Pray With us

praywithusPray As You Go -Ignatian Spirituality

Become a Jesuit

becomeajesuit2Do You Have a Calling to Serve Christ?
Learn More

Support Our Work

makeadonationMake a difference, Make a DONATION

 

Connect with Us

Call Us: +250 789 969 587
Email: info.sjrwb@gmail.com